PortailAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le seigneur des anneaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benku
Modérateur
Modérateur
avatar

Age : 24
Messages : 1706
Date d'inscription : 01/08/2010
Localisation : Arras, Calais

MessageSujet: Le seigneur des anneaux   Lun 27 Déc - 9:40

EDIT: voici des scènes des version longues ( il a pas tout ).

Pour le I :

Des hobbits :

Au dragon vert- la chanson des hobbits :

A la memoire de Gilraen:

Gandalf parle le noir parler :

Le lembas :

Pour le II:

Gandalf à Fangorn:

La découverte de Théodren:

Flash-back sur boromir:

Une scène avec faramir:

Pour le III:

La bouche de sauron:

Gandalf contre le roi-sorcier d'Angmar:

La fin de saroumane:

Le concours d'alcool:

Gimli à les chocotes:

Les corsaires d'Umbar:











Je vais vous présenter une série que j'aime beaucoup. ( je rajoute du texte régulièrement car ceci sera long )

Nom : Le seigneur des anneaux
Tomes : 3
Nom des tomes :

- La communauté de l'anneau ( ou la fraternité de l'anneau )
- Les deux tours
- Le retour du roi

Auteur : J.R.R Tolkien ( John Ronald Reuel Tolkien )

Tous d'abord au début le seigneur des anneaux devait être en un seul livre mais comme le papier coutait cher à l'époque le livre fut séparer en trois.
Le seigneur des anneaux se sépare en 6 livres ( ou plutôt partie ).

Les livres sont séparés comme ça.

Tome 1 :

Prologue : 4 chapitres :
- Des hobbits
- De l'herbe à pipe
- De l'ordonnance de la Comté
- De la découverte de l'anneau - Note sur les archives de la comté

Livre I: Du début à la venue à fondcombe la demeure d'elrond
Livre II: Au évenement de fondcombe jusqu'à la dissolution de la communauté.

Tome 2:

Résumé du tome 1

Livre III: La mort de boromir et les évenements d'orthanc, s'arrête aprés qui pippin est regardé dans le palantir.
Livre IV: Le voyage de frodon et sam avec gollum et s'arrête aprés la capture de frodon ( la scéne avec arachné ).

Tome 3:

Résumé des tomes 1 & 2

Livre V: La venue de gandalf a minis tirith à la bataille de la porte noire
Livre VI: la fin du voyage de frodon à la fin du seigneur des anneaux au havres-gris.

Appendice: Histoire entre arwen et aragorn

Et pour finir les annexes :

- Chronologie des terres anciennes
- Arbres généalogiques
- Le calendrier de la comté

Et à la fin de chaque tome des cartes de la terre du millieu.

Le Seigneur des anneaux (The Lord of the Rings) est un roman en trois volumes de J. R. R. Tolkien paru entre 1954 et 1955.

Quoique les deux histoires puissent être lues de façon indépendante, il est la suite de Bilbo le Hobbit, suite demandée par son éditeur à Tolkien[1]. Durant les douze années de sa rédaction, il s'attache à faire vivre le monde dont il est le créateur, la Terre du Milieu, en truffant sa nouvelle œuvre de références et d'allusions qui la relient au monde du Silmarillion, sur lequel il travaille depuis 1917 et dans lequel Bilbo le Hobbit a été attiré « contre l'intention première » de son auteur[2].

C'est une des œuvres fondamentales de la littérature dite de fantasy, terme que Tolkien explicite dans son essai de 1939 Du conte de fées. Tolkien lui-même considérait son livre comme « un conte de fées [...] pour des adultes », écrit « pour amuser (au sens noble) : pour être agréable à lire[3] ».

Cette œuvre est composée de six livres, qui ne portent pas de titres[4]. À l'origine, Tolkien souhaite publier Le Seigneur des anneaux en un seul volume, mais le prix du papier étant trop élevé en cette période d'après-guerre, l'œuvre est divisée en trois volumes : La Communauté de l'anneau (The Fellowship of the Ring), Les Deux Tours (The Two Towers), et Le Retour du roi (The Return of the King). On fait souvent référence à cette œuvre comme à « la trilogie du Seigneur des anneaux », terme techniquement incorrect car l'œuvre fut écrite et C**çue d'un seul tenant. Néanmoins, Tolkien lui-même reprend dans ses lettres, de temps à autres, le terme de « trilogie » lorsqu'il est employé par ses correspondants[5].

La Communauté de l'anneau

Après un long prologue décrivant les Hobbits et leurs mœurs, le passé de la Terre du Milieu et un rapide résumé des aventures de Bilbon Sacquet, le Livre I s'ouvre sur le cent onzième anniversaire de ce dernier, soixante années après les événements décrits dans Bilbo le Hobbit. Au cours de la réception, Bilbon s'éclipse grâce à l'invisibilité que lui confère son anneau magique et quitte Hobbitebourg, laissant tous ses biens, anneau compris, à son neveu et héritier désigné, Frodon Sacquet. Dix-sept ans plus tard, leur vieil ami, le magicien Gandalf le Gris, révèle à Frodon que son anneau est en réalité l'Anneau Unique, instrument du pouvoir de Sauron, le Seigneur Ténèbreux, qui l'a perdu jadis ; s'il devait le retrouver, son pouvoir deviendrait insurmontable. Gandalf presse Frodon de quitter la Comté, qui n'est plus sûre pour lui, et de se mettre en route pour le refuge qu'est Fondcombe, la demeure d'Elrond le Semi-elfe.

Frodon vend Cul-de-Sac, dissimulant son départ sous le prétexte d'un déménagement au Pays de Bouc, à la lisière orientale de la Comté. Accompagné de son jardinier Sam Gamegie et d'un jeune ami, Peregrin Touque (Pippin), il échappe de justesse à plusieurs reprises aux Cavaliers Noirs, serviteurs de Sauron chargés de retrouver l'Unique. Les trois compagnons atteignent le Pays de Bouc, à l'est de la Comté, où Meriadoc Brandebouc (Merry) se joint à eux, malgré la volonté de Frodon de ne pas exposer ses amis au danger. Les quatre hobbits poursuivent leur route vers l'est, échappant aux dangers de la Vieille Forêt et des Hauts des Galgals grâce à l'énigmatique Tom Bombadil. À Bree, ils font la connaissance de l'étrange Grands-Pas, un ami de Gandalf, qui devient leur guide ; plus tard, il sera révélé qu'il s'agit d'Aragorn fils d'Arathorn, héritier d'Isildur. Les Cavaliers Noirs, toujours à leurs trousses, parviennent à blesser Frodon près du Mont Venteux, mais grâce à l'aide de l'Elfe Glorfindel, il parvient à franchir le gué de Bruinen. Les Cavaliers, qui le suivent de près, sont emportés par une crue soudaine de la rivière, et Frodon s'évanouit.

Frodon se réveille au début du Livre II : il est à Fondcombe, où Elrond l'a soigné. Il y retrouve Bilbon et aperçoit Arwen Étoile du Soir, fille d'Elrond et bien-aimée d'Aragorn. S'ensuit le Conseil d'Elrond, auquel assistent des représentants des principales races de la Terre du Milieu (Elfes, Nains et Hommes). Gandalf leur apprend la trahison de Saroumane, son supérieur dans l'Ordre des Mages, qui recherche l'Unique pour lui-même. Après avoir examiné toutes les possibilités qui s'offrent à eux, les participants au Conseil décident que le seul moyen de vaincre Sauron est de détruire l'Anneau en l'amenant au cœur du Mordor, pays de Sauron, et en le jetant dans la lave des Crevasses du Destin, là où il fut forgé. Frodon se déclare volontaire pour accomplir cette tâche, et une « Communauté de l'Anneau » est formée pour l'accompagner et l'aider : elle comprend Frodon et ses trois compagnons hobbits, Gandalf, Aragorn, Boromir de Gondor, Gimli le nain et Legolas l'elfe.

La compagnie voyage à travers l'Eregion déserte, mais échoue à franchir les Monts Brumeux par le col enneigé du Caradhras. Gandalf la conduit dans les mines de la Moria, ancienne cité naine désormais peuplée par des Orques, mais il tombe dans l'abîme en affrontant sur le pont de Khazad-dûm un Balrog, antique créature démoniaque responsable de la ruine de la Moria. La Communauté, désormais menée par Aragorn, quitte la Moria et entre dans le pays elfique de Lothlórien, gouverné par Celeborn et Galadriel. Là, Frodon et Sam regardent dans le miroir de Galadriel et voient des visions du passé, du présent et d'un possible futur. Terrifié par l'Œil de Sauron, Frodon propose de remettre l'Anneau à Galadriel, mais celle-ci surmonte la tentation et refuse. Les Compagnons quittent la Lórien à bord de trois bateaux et descendent le grand fleuve Anduin. Arrivée à hauteur des chutes de Rauros, Boromir tente de s'emparer de l'Anneau, et la Communauté est attaquée par des Orques. Au milieu de cette confusion, Frodon et Sam partent seuls en direction du Mordor.

Les Deux Tours

Le deuxième volume suit les différents chemins empruntés par les membres de la Communauté défunte.

Au début du Livre III, Boromir meurt en tentant de défendre Merry et Pippin, qui sont enlevés par les Uruk-hai de Saroumane. Après avoir offert des funérailles au capitaine du Gondor, Aragorn, Legolas et Gimli se lancent à leurs trousses à travers les plaines du Rohan. Aux abords de la forêt de Fangorn, ils retrouvent Gandalf, devenu Gandalf le Blanc et renvoyé en Terre du Milieu pour achever sa mission après avoir péri en terrassant le Balrog. Il les rassure sur le sort des deux hobbits, et les quatre compagnons se rendent à Edoras, où Gandalf libère le roi Théoden de l'emprise de son conseiller Gríma Langue-de-Serpent, un pantin de Saroumane. Les quatre compagnons participent à la guerre du Rohan contre les armées de Saroumane, qui sont vaincues lors de la Bataille de Fort-le-Cor tandis qu'Orthanc, la forteresse de Saroumane, est prise par les Ents de Fangorn, accompagnés de Merry et Pippin, qui retrouvent leurs camarades après la bataille. Refusant de se repentir de ses erreurs, Saroumane est exclu de l'ordre des Mages par Gandalf.

Le Livre IV suit Frodon et Sam sur la route du Mordor. Ils parviennent à capturer et à apprivoiser Gollum, l'ancien possesseur de l'Anneau, qui les suivait depuis la Moria ; celui-ci les guide vers une entrée secrète du Mordor, dans la vallée de Minas Morgul. Traversant l'Ithilien, ils sont capturés par Faramir, le frère de Boromir, qui les relâche lorsqu'il apprend l'importance de leur mission. À la fin du livre, Gollum trahit Frodon en le menant dans le repaire d'Arachne, l'araignée géante. Il survit, mais est fait prisonnier par les Orques de Cirith Ungol après que Sam lui a pris l'Anneau, le croyant mort empoisonné par le venin de l'araignée.

Le Retour du roi

Le Livre V relate la lutte entre le Gondor et le Mordor, vue par Pippin à Minas Tirith et Merry aux côtés du roi Théoden de Rohan. La Cité Blanche, assiégée par des milliers d'Orques, est sauvée par l'arrivée des cavaliers de Rohan, puis par celle d'Aragorn à bord des navires d'Umbar, ce dernier ayant libéré le sud du Gondor grâce à l'armée des Morts. La bataille des champs du Pelennor se conclut par une défaite des forces de Sauron et par la mort de son plus puissant lieutenant, le Roi-Sorcier. Toutefois, les réserves dont dispose Sauron en Mordor sont largement supérieures en nombre à celles des Peuples Libres. Afin de détourner l'attention de Sauron de la quête de Frodon, Aragorn mène une armée devant la Morannon, la Porte Noire du Mordor, et y livre une bataille désespérée. Rien ne semble pouvoir empêcher la victoire de Sauron face à l'armée d'Aragorn, qui doit affronter des Orques dix fois plus nombreux.

Dans le Livre VI, Tolkien revient à Sam, qui libère Frodon des Orques de Cirith Ungol. Les deux hobbits traversent à grand-peine le désert qu'est le plateau de Gorgoroth et atteignent le Mont du Destin, Gollum sur leurs talons. La tentation se révèle alors trop forte pour Frodon, qui revendique l'Anneau pour lui-même et le passe à son doigt. S'ensuit une brève lutte entre lui et Gollum, qui lui tranche le doigt à coups de dents pour récupérer l'Unique avant de chuter dans les flammes de la montagne en fêtant son triomphe.

Par ce retournement de situation eucatastrophique, l'Anneau est détruit, et Sauron, définitivement vaincu, est condamné à errer sous la forme d'un esprit inoffensif et sans pouvoir. Aragorn est couronné roi du Gondor et épouse Arwen. Après plusieurs semaines de festivités, les membres de la Communauté retournent chez eux. De retour dans la Comté, les quatre hobbits la retrouvent ravagée par des brigands humains et des semi-orques. À Cul-de-Sac, après avoir mis les bandits en déroute, ils découvrent, stupéfaits, que le responsable de ce chaos n'est autre que Saroumane. Démasqué, celui-ci est sommé par Frodon de quitter la Comté, mais le mage déchu est assassiné sous les yeux des hobbits par son serviteur Gríma.

La Comté connaît par la suite une grande embellie, mais Frodon, blessé physiquement et mentalement par l'Unique, le Roi-Sorcier et Arachne, ne peut apprécier ce renouveau. Il finit par faire voile vers l'Ouest avec Bilbon pour y trouver la paix, accompagné des porteurs des Trois anneaux des Elfes, Galadriel, Elrond et Gandalf. Le Troisième Âge du Soleil et Le Seigneur des anneaux s'achèvent alors.

Le récit proprement dit est suivi de six appendices, qui ne sont pas toujours présents dans les éditions françaises du livre :

* l'Appendice A retrace brièvement l'histoire des royaumes des Dúnedain (Arnor et Gondor), des Rohirrim et des Nains du Peuple de Durin.
* l'Appendice B est une chronologie des Second et Troisième Âges.
* l'Appendice C contient les arbres généalogiques des principaux Hobbits du récit (Sacquet, Touque, Brandebouc, Gamegie).
* l'Appendice D étudie les divers calendriers employés par les Elfes, les Hommes et les Hobbits.
* l'Appendice E présente les deux principaux alphabets utilisés en Terre du Milieu : les tengwar et les cirth.
* l'Appendice F, enfin, recense les langues des divers peuples apparaissant dans Le Seigneur des anneaux.

Les personnages :

Les perso du bien :



Frodon Sacquet ( frodo baggins )- Hobbit : Le porteur de l'anneau



Sam Gamegie ( sam wises )-Hobbit : Jardinier de frodon il lui sera d'une grande aide



Merry ( meriadoc brandebouc ) et Pippin ( peregrin touque )- hoobit: deux hobbit qui seront capturer par la suite par des ourouk-hai et ensuite recueillis par sylvebarbe.



Gandalf - Ainur.

C'est quoi un Ainur ?

Voici un peu d'histoire sur Arda ( le monde crée par tolkien avec comme continent la terre du millieu ).
D'abord le premier être appelé Eru ( ou Iluvatar ).
Les ainurs sont les 1er premiers à être crée par Eru.
Ensemble ils créèrent l'univers.
Les ainurs sont divisés en plusieurs types:

Les Valars : les dieux il en a 14, le 15e à préférer la voix du mal, c'est melkor alias morgoth le premier prince de la nuit, c'est le maître de sauron.

Les principaux valars sont appelés les aratars.

Liste des aratars :

* Manwë Súlimo, Roi des Valar et de l’air, le plus noble des Valar, compagnon de Varda ;
* Varda Elentári, Reine des Étoiles, compagne de Manwë, appelée Elbereth par les Elfes ;
* Ulmo, Roi des eaux, des mers et des océans ;
* Aulë, le Forgeron, Roi du Feu et de la Terre, père de la race des Nains, compagnon de Yavanna ;
* Yavanna Kementári (Palúrien), reine de la nature, des fruits et des arbres, compagne d’Aulë ;
* Oromë (Aldaron), présidant à la chasse, frère de Nessa et compagnon de Vána. C’est lui qui guida les Eldar lors de leur marche vers le Valinor ;
* Námo (Mandos), Juge des Morts, compagnon de Vairë, frère de Nienna et Lórien ;
* Nienna, le deuil est son domaine, sœur de Mandos et Lórien.

Les autres Valar sont :

* Irmo (Lórien), Maître des Rêves, du désir et de la paix, frère de Mandos et compagnon d’Estë ;
* Tulkas Astaldo, champion du Valinor et seigneur des combats, compagnon de Nessa ;
* Estë la douce, dame du repos et guérisseuse de talent, compagne de Lórien ;
* Vairë la tisserande, dame du temps, compagne de Mandos ;
* Vána la Toujours-jeune, sœur de Yavanna et compagne d’Oromë ;
* Nessa la danseuse, sœur d’Oromë et compagne de Tulkas, réputée pour son aptitude à la course.

Enfin, Melkor ou Morgoth, le Noir Ennemi du Monde. À l’origine le plus puissant des Valar, il se tourne vers le Mal.

Ensuite la dernière catégorie des ainurs est les maiars.

Les maiars sont les serviteurs des valars, saroumane et gandalf sont des maiars.

Revenons à gandalf:

Tout d'abord gandalf à plusieurs noms.
Sont vrai nom est Olorin.
Au gondor on l'appelle mithrandir.

Olórin en Valinor[modifier]

Le vrai nom de Gandalf est Olórin, et il est dit être « le plus sage des Maiar » dans la Valaquenta[1]. Vivant dans les jardins de Lórien, il est particulièrement proche de ce Vala (Tolkien envisage brièvement Olórin comme un « conseiller » de Lórien[2]), ainsi que de sa sœur Nienna, « de qui il apprit la patience et la compassion[3] ». La Valaquenta nous apprend encore qu'il aime les Elfes et se rend souvent parmi eux invisible.

Lorsque les Valar se réunissent en vue d'envoyer des émissaires en Terre du Milieu pour aider à la lutte contre Sauron, Olórin est choisi par Manwë pour faire partie de cette expédition. Malgré ses doutes, il se joint aux Istari sur l'insistance de Manwë et de son épouse Varda. Il rejoint ainsi Curumo (qui sera connu plus tard sous le nom de Saroumane) et Alatar, déjà portés volontaires, et à qui s'ajoute Aiwendil (alias Radagast), choisi par Yavanna, et Pallando, choisi comme compagnon par Alatar[4].
Gandalf en Terre du Milieu[modifier]

« Bilbo, qui ne se doutait de rien, ne vit ce matin-là qu'un vieillard appuyé sur un bâton. L'homme portait un chapeau bleu, haut et pointu, une grande cape grise, une écharpe de même couleur par-dessus laquelle sa longue barbe blanche descendait jusqu'à la taille, et d'immenses bottes noires[5]. »

— Première description de Gandalf dans Bilbo le Hobbit

Sous l'allure d'un vieillard entièrement vêtu de gris, Olórin débarque en Terre du Milieu vers l'an mille du Troisième Âge. Il est le dernier à débarquer en Terre du Milieu, mais il vient en seconde position dans l'ordre des Istari, derrière Saroumane. Il a des relations privilégiées avec les Elfes, ce qui lui vaut sûrement son nom de Gandalf « Elfe au bâton ». Dès son arrivée, Círdan, devinant en lui un être bien plus important que ne le laisse suggérer son apparence, lui remet Narya, l'un des Trois anneaux des Elfes, en lui disant :

« Car il va t'échoir de grands travaux et de grands périls, et pour que ta tâche ne s'avère point trop ardue et exténuante, prends donc cet Anneau qui te procurera assistance et réconfort. J'en reçus seulement la garde, à charge de le tenir caché ; et il n'a pas son usage ici, sur les rives du pays d'Ouest ; mais je considère que le jour est proche où il lui faut se trouver en de plus nobles mains que les miennes, et des mains qui pourront l'utiliser pour enflammer le courage au cœur des Hommes[6]. »

Il a également très tôt l'amitié, le respect et le soutien d'Elrond et de Galadriel, celle-ci ayant notamment souhaité qu'il prenne la tête du Conseil Blanc plutôt que Saroumane, charge qu'il refuse[7].

Gandalf ne se limite pas à avoir de bonnes relations avec les Elfes : il parcourt la Terre du Milieu et se fait connaître de nombreux peuples, tissant des amitiés sincères avec des représentants de chacun d'entre eux. Il est notamment l'un des rares Sages à s'intéresser aux Hobbits avant même que l'Anneau unique ne soit entré en possession de l'un d'eux, étant ami notamment avec Gerontius Touque, dit Le Vieux Touque, puis avec Bilbon et Frodon Sacquet.
Bilbo le Hobbit[modifier]

En 2850 T.A., Gandalf est envoyé par le Conseil Blanc à Dol Guldur, pour découvrir l'identité du Nécromancien qui en est le maître. Après un premier échec, il apprend qu'il s'agit de Sauron. Dans les geôles de la forteresse, il rencontre le roi nain Thráin II, emprisonné là depuis cinq ans, qui lui remet la carte et la clé de la porte secrète d'Erebor avant de mourir.

Il persuade ensuite le Nain Thorin II Écu-de-Chêne, roi du peuple de Durin en exil dans les Ered Luin, de reprendre son royaume en Erebor, qui se trouve sous la coupe du dragon Smaug. Gandalf fait lui-même partie de l'aventure, lancée en 2940 TA, et recrute entre autres le Hobbit Bilbon Sacquet. Désormais certain que le Nécromancien de Dol Guldur n'est autre que Sauron, il convainc la même année (2941 T.A.), Saroumane et le Conseil Blanc de chasser le Seigneur des Ténèbres de cette forteresse.
Le Seigneur des anneaux[modifier]

Suspectant que Bilbon a mis la main sur un anneau de pouvoir potentiellement dangereux au cours du voyage, il fait surveiller la Comté par les Rôdeurs. Après avoir découvert qu'il s'agissait de l'Anneau Unique de Sauron, Gandalf convainc Bilbon de le laisser à son jeune neveu, Frodon. Il montre sa force de volonté en refusant de le prendre lui-même, sachant que l'Anneau lui conférerait une puissance trop élevée (peut-être supérieure à tout autre pouvoir en Terre du Milieu) et trop difficile à maîtriser pour ne faire que le bien.

Plus tard, il apprend la trahison de Saroumane, qui depuis longtemps déjà cherche en secret l'Anneau pour son usage personnel et décide finalement de se dévoiler au grand jour et de s'allier avec Sauron. Saroumane le Blanc, devenu Saroumane le Multicolore, tente de rallier Gandalf à sa cause et, devant son refus, l'enferme sur le toit d'Orthanc. Il ne peut s'en échapper que grâce à l'aide du grand aigle Gwaihir, envoyé par Radagast s'inquiétant de l'absence prolongée de Gandalf (c'est lui qui avait transmis au Pélerin Gris le message de Saroumane l'invitant à se rendre à Orthanc).

Lors du Conseil d'Elrond, à Fondcombe, c'est à Frodon qu'échoit la tâche de détruire l'Anneau. Membre de la Communauté de l'Anneau, dont il est le guide, Gandalf tombe à Khazad-dûm lors de son combat contre le Balrog. Il le vainc au sommet du Zirakzigil, mais sa victoire lui coûte la vie et signe l'échec des Istari[8]. En effet, depuis longtemps Gandalf incarnait le seul véritable membre actif de cet Ordre, Saroumane ayant trahi la mission qui lui avait été confié en ralliant Sauron, les Ithryn Luin ou « Mages bleus » Alatar et Pallando ayant depuis longtemps disparu à l'Est et Radagast ayant préféré se consacrer aux animaux.

Renvoyé en Terre du Milieu par Eru Ilúvatar pour achever sa tâche, il devient Gandalf le Blanc. Il aide ensuite Théoden, roi de Rohan, à se défaire de l'emprise de Gríma Langue de Serpent. Il apporte une aide décisive lors de la Bataille de Fort-le-Cor en apparaissant à l'aube, après une nuit entière de combat, avec un renfort de 1 000 fantassins commandés par Erkenbrand qu'il avait été chercher. Il expulse par la suite Saroumane de l'ordre des magiciens en brisant son bâton.

Le Rohan libéré de la menace de l'Isengard et les troupes de Sauron s'agitant à l'Est (tels que vu par Pippin dans le palantir), il décide de se rendre en toute hâte à Minas Tirith afin de prévenir l'Intendant du Gondor Denethor II et aider à la défense de la Cité. Lors de la bataille des Champs du Pelennor, il prend le commandement des troupes gondoriennes assiégées suite à la folie de l'Intendant, et affronte le Roi-Sorcier d'Angmar, seigneur des Nazgûl, devant les portes de Minas Tirith. Il participe également à la bataille de la Porte Noire, la dernière livrée contre Sauron.

Après la chute de Sauron, Gandalf emmène Aragorn sur le Mont Mindolluin, où Aragorn découvre un rejeton de l'Arbre des Rois. Puis à la demande de celui-ci, il le couronne devant les portes de Minas Tirith. Enfin, il raccompagne les hobbits aux portes de la Comté avant d'aller voir une dernière fois Tom Bombadil. Il quitte alors la Terre du Milieu pour rentrer en Valinor, la demeure des Valar, avec les autres porteurs d'anneaux (Frodon, Bilbon Sacquet, Galadriel, Elrond).

« Le Tiers Âge était le mien. J'étais l'Ennemi de Sauron ; et ma tâche est achevée. Je partirai bientôt[9]. »

Noms[modifier]
Le tengwa ungwe est utilisé comme marque par Gandalf
Gandalf utilise également le certh « g », par exemple comme signature sur la lettre laissée au Poney Fringant[10]

« Mes noms sont nombreux dans de nombreux pays, disait-il. Mithrandir chez les Elfes, Tharkûn pour les Nains ; j'étais Olorin [sic] dans ma jeunesse dans l'Ouest, qui est oubliée, Incanus [sic] dans le Sud, dans le Nord Gandalf ; dans l'Est, je n'y vais pas[11]. »

— Paroles de Gandalf, rapportées par Faramir

* Le nom de Gandalf apparaît sous la forme Gandálfr dans la Völuspá, premier poème de l'Edda poétique, un recueil en vieux norrois du XIIIe siècle. Les couplets 11 à 16 du poème constituent une liste de nains, généralement appelée Dvergatal ou « catalogue des nains », dans laquelle Tolkien piocha également la majeure partie des noms des Nains de Bilbo le Hobbit. Ce nom contient les éléments gandr « objet enchanté, employé par les sorciers » et alfr « elfe », et Tolkien le glose par « Elfe au bâton », expliquant que les Hommes le prenaient pour un Elfe[12].

* Mithrandir est un nom sindarin qui se décompose en mith « gris » et rhandir « errant, pèlerin ». Il est tantôt rendu par « Gris Errant » ou « Gris Pèlerin »[13].

* Le nom khuzdul Tharkûn est glosé « Homme au bâton » (staff-man) dans une note sur les noms de Gandalf datant d'avant la parution de la seconde édition du Seigneur des anneaux, en 1966, publiée dans Contes et légendes inachevés[14]. Plus récemment, le Parma Eldalamberon XVII donne la signification d'« Homme Gris » (Grey-man), signification postérieure à l'écriture du Seigneur des Anneaux[15]. Une forme antérieure de ce nom, Sharkûn, apparaît dans les brouillons du chapitre « Faramir »[16]. Édouard Kloczko propose de dériver Tharkûn d'une possible racine trilitère th-r-k signifiant « support, appui »[17]. Magnus Åberg dans son étude du khuzdûl[18] propose une explication légèrement différente. Selon lui, le terme dériverait d'une base de type 1a23[19], ici thark- signifiant « bâton » , adjoint d'un suffixe de personnification -ûn, pour « Homme au bâton ».

* Incánus est également orthographié Incânus dans les manuscrits de Tolkien. Celui-ci a envisagé deux versions possibles sur l'origine de ce nom. Dans la note sur les noms de Gandalf datant d'avant 1966, Incánus est expliqué comme étant un nom donné par les Haradrim et signifiant « Espion du Nord » (incā + nūs). Une autre note, écrite en 1967, affirme que le nom Incánus est en fait quenyarin, construit à partir de in(id)- « esprit » et kan « souverain », et qu'il avait été donné à Gandalf au Gondor, à l'époque où le quenya y était encore employé par les érudits. L'adjectif latin incanus, qui signifie « blanchi par l'âge », fut peut-être la source d'inspiration de Tolkien pour ce nom, mais lui-même considère la ressemblance entre les deux comme une simple coïncidence dans cette même note de 1967[20].

* Olórin, le nom de Gandalf en Valinor, est quenyarin. Le terme olor se rapporte au rêve, au sens d'une « vision claire » provenant de la mémoire, c'est-à-dire à la vision de choses n'étant pas physiquement présentes (et pas au sens des rêves faits durant le sommeil)[14].

Gandalf reçoit plusieurs autres épithètes au Rohan. Éomer l'appelle Grayhame « Mantegrise », adaptation du vieil anglais grǣghama « vêtu de gris »[21], improprement traduit par « Maisongrise » en français, probablement par confusion entre hame et home. Gríma, quant à lui, le surnomme « Corbeau de tempête » (Stormcrow) et Láthspell « mauvaises nouvelles », dérivé du vieil anglais lāð « causant la haine » + spell « histoire, message »[22].
Origines du personnage[modifier]




Le personnage de Gandalf semble trouver son origine dans une carte postale représentant un tableau de Josef Madlener intitulé Der Berggeist (« L'esprit de la montagne »). Elle représente un vieillard à longue barbe, vêtu d'un manteau rouge et d'un chapeau à large bord, assis sous un pin et caressant un jeune faon blanc. D'après Humphrey Carpenter, biographe de Tolkien, celui-ci aurait acheté cette carte postale durant son voyage en Suisse, à l'été 1911, mais d'après la fille de Madlener, cette peinture daterait en fait de 1925-1926 ; Douglas Anderson se base sur l'évolution du style de Madlener pour dater Der Berggeist de la seconde moitié des années 1920[23].

Dans les premiers brouillons de Bilbo le Hobbit, le nom de Gandalf est porté par le chefs des Nains, et le sorcier y a pour nom Bladorthin. Par la suite, Tolkien transfère le nom de Gandalf au sorcier, mais le nom de Bladorthin n'est pas abandonné pour autant : il refait surface au chapitre 12, « Informations secrètes », où il devient le nom d'un « grand roi [...] depuis longtemps mort »[24]. Ce personnage énigmatique est généralement considéré comme un roi humain[25].

Gandalf a également été comparé à Odin, par Tolkien lui-même dans une lettre de 1946[26], puis par Marjorie Burns, qui compare l'apparence de Gandalf à celle d'Odin lorsque celui-ci erre dans le monde des hommes : « un vieil homme à la barbe grise qui porte un bâton et porte un capuchon ou un manteau (généralement bleu) et un chapeau à large bords[27] ». Son rôle apparent de mentor d'Aragorn a suscité des comparaisons avec Merlin, rejetées par Wayne Hammond et Christina Scull, qui affirment que « [Gandalf et Aragorn] apparaissent plutôt comme des collègues dans la lutte contre Sauron que comme professeur et élève[28] ».

voila c tout pour gandalf.



Aragorn - Dunedain:

Aragorn est un personnage fictif du roman de J. R. R. Tolkien, Le Seigneur des anneaux. Fils d'Arathorn et de Gilraen, petit-fils d'Arador, c'est un Rôdeur, surnommé aussi Grand-Pas, descendant d'Isildur, héritier des trônes d'Arnor et de Gondor. En tant que descendant des rois de Númenor, une vie plus longue lui est accordée ; il ne meurt qu'à 210 ans.

Ascendance d'Aragorn[modifier]
Ascendance des Edain (Hommes de Númenor)[modifier]

Aragorn est le descendant d'Isildur (quarante générations les séparent), lui-même fils d'Elendil de Númenor : par Elendil, Aragorn compte parmi ses ancêtres les plus prestigieux des Hommes : entre autres Elros Tar-Minyatur, premier roi de Númenor au Second Âge, ainsi que les trois fondateurs des Maisons des Edain au Premier Âge : Hador, Bëor, Haleth.
Ascendance des Grands Elfes du Premier Âge[modifier]

Aragorn est aussi un descendant d'Eärendil, le père d'Elros et d'Elrond. Eärendil est le fils de Tuor et d'Idril Celebrindal, elle-même fille du Haut-Roi des Noldor, Turgon de Gondolin.

Par Turgon, on peut remonter l'ascendance d'Aragorn à Fingolfin Haut-Roi des Noldor au Beleriand, fils aîné de Finwë et Indis, et demi-frère cadet de Fëanor.

Il est aussi le descendant de Beren Erchamion, un Edain, et de l'elfe Lúthien Tinuviel (la seule fille du roi Thingol de Doriath et de Melian, une Maia) : en effet, par Dior Eluchíl (le dernier roi de Doriath, le royaume de son grand père Thingol), tous les rois de Númenor descendent de Lúthien.

Il est remarquable que l'histoire qu'Aragorn vécue avec Arwen Undomiel, fille d'Elrond le Demi-Elfe, est étrangement similaire à celle de Beren et de Lúthien ainsi qu'à celle de Tuor et de Idril : les trois unions (sur quatre) qu'il y eut entre un homme et une elfe de toute l'histoire de la Terre du Milieu sont présentes sur le même arbre généalogique.
Biographie[modifier]

Son père Arathorn meurt quand il a deux ans. Il est élevé en secret par Elrond à Fondcombe sous le nom d'Estel (Espoir en sindarin). À 20 ans, Elrond lui apprend sa véritable identité et lui remet les fragments de l'épée Narsil ainsi que l'Anneau de Barahir ; il fait alors la rencontre d'Arwen.

Il part ensuite combattre les forces de Sauron, d'abord en Rohan puis en Gondor, sous le nom de Thorongil (l'Aigle de l'Étoile), et dans d'autres régions. Il se lie d'amitié avec Gandalf le Gris. À l'âge de 49 ans, il pénètre en Lothlórien pour s'y reposer ; Galadriel lui remet des habits elfiques pour sa seconde rencontre avec Arwen. Ils se promettent ensuite l'un à l'autre. De retour à Fondcombe, Elrond lui accorde la main de sa fille à la condition qu'il devienne roi. Arwen prépare alors un étendard royal.

Tout ce qui est or ne brille pas,
Tous ceux qui errent ne sont perdus ;
Le Vieux qui est fort ne dépérit point.
Les racines profondes ne sont pas atteintes par le gel.
Des cendres, un feu s'éveillera.
Des ombres, une lumière jaillira ;
Renouvelée sera l'épée qui fut brisée,
Le sans-couronne sera de nouveau roi.
(Poème écrit par Bilbon Sacquet au sujet d'Aragorn)

Devenu Rôdeur sous le nom de Grands-Pas (Strider en anglais), il rencontre Frodon Sacquet à Bree et ses compagnons Hobbits, et les escorte jusqu'à Imladris (Fondcombe). Aragorn est le porteur d'Andúril, anciennement appelée Narsil, l'épée d'Elendil, qui sépara l'Anneau Unique du doigt de Sauron et qui lui est alors remise reforgée. Il fait ensuite partie de la Communauté de l'Anneau, qui escorte le Porteur de l'Anneau jusqu'aux limites ouest du Gondor.

Aragorn est l'un des meilleurs guerriers humains (si ce n'est le meilleur) du Troisième Âge. Il a notamment combattu et chassé cinq Nazgûls au Mont Venteux, a mené avec brio la Bataille de Fort-le-Cor, a emprunté ensuite le Chemin des Morts et levé l'armée des morts qui combat pour lui contre les corsaires d'Umbar, et a enfin combattu devant la Porte Noire afin d'attirer l'attention de Sauron pour permettre à Frodon de terminer sa quête.
En outre, Aragorn a défié ouvertement Sauron à l'aide du palantír de Saroumane et lui a présenté Andúril et ainsi lui avait montré le retour d'un roi au Gondor ce que Sauron redoutait.
En plus d'être un guerrier et un commandant inégalé, Aragorn est également un grand guérisseur, ce qu'il prouve en soignant Faramir et Éowyn à Minas Thirith ainsi que Frodon au Mont Venteux.

À la fin de la guerre, il devient Roi du Royaume Réunifié de Gondor et d'Arnor, sous le nom d'Elessar Telcontar (Pierre elfique Grands-Pas en quenya) et épouse Arwen Undómiel. De cette union naîtra Eldarion et plusieurs filles.

Sous son long gouvernement, la paix est rétablie en Terre du Milieu après plusieurs campagnes militaires contre les anciens serviteurs de Sauron (Harad et Khand). Le Roi Elessar embellit et agrandit considérablement Minas Tirith, reconstruisit Osgiliath sur l'Anduin[réf. nécessaire] et rasa la maléfique Minas Morgul. Dans le Nord, il releva de la ruine et de l'oubli Annuminas et Fornost, les cités royales d'Arnor, permit l'essor de Bree et interdit aux Hommes de se rendre dans la Comté, qui fut placée sous la protection du Sceptre d'Arnor.

La grandeur d'Aragorn et la protection que lui accordaient les Valar furent telles que son règne égala en renommée les anciens Rois de Númenor.

Après 120 ans de règne et alors âgé de 210 ans, il voit son temps arriver et, comme les Anciens Rois de Númenor, renonce à la vie et laisse sa place à son fils Eldarion.

Boromir- Hommes:


_______________________________
Comme tout ceux qui vivent des heures si sombres mais ce n'est pas à eux de décider, tout ce que vous avez à décider, c'est quoi faire du temps qui vous est imparti.


Dernière édition par Benku le Jeu 6 Jan - 19:02, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magicalichigo
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Gif animé : Chrome Powaaa
Age : 23
Messages : 2999
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : Dans tes bras ♥

MessageSujet: Re: Le seigneur des anneaux   Lun 27 Déc - 17:50

Waw trés belles illustration :bravo:
Et un trés bon pavé aussi, oui j'ai tout lu ^^
D'après ce que j'ai lu les films sont plutôt bien faits par rapport aux livres, ou je me trompe ?
J'ai toujours eu peur de lire les 3 tomes du seigneur des anneaux car on m'avait dit (lorsque j'étais en 6e) qu'ils étaient assez difficiles à lire, mais je crois que je vais m'y mettre maintenant (vu que je les ai) :ca:

_______________________________
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magicalichigo.skyrock.com/
Aenki
Modérateur
Modérateur
avatar

Gif animé :
Age : 20
Messages : 2824
Date d'inscription : 11/05/2010
Localisation : LOCALI A SION.

MessageSujet: Re: Le seigneur des anneaux   Lun 27 Déc - 17:55

Cette saga est enorme et j'aime beaucoup.

Bravo pour le paragraphe. Je lirai surement demain.

_______________________________
MM a exactement 2664 jours. C'est fou, ça !
Magi > 'Msn c'est de la merde, je suis sur ebuddy

Ah que coucou Invité !

ZT <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benku
Modérateur
Modérateur
avatar

Age : 24
Messages : 1706
Date d'inscription : 01/08/2010
Localisation : Arras, Calais

MessageSujet: Re: Le seigneur des anneaux   Lun 27 Déc - 18:12

Pour les livres : L'esprit des livres est bien retranscrit.
L'important est mis et quelques détails changés.
Mais ils ne sont pas adapté page par page.
Trop de chose à mettre.
Les versions longues des films sont plus proches des romans.

Bref il faut les lires pour comprendre.

_______________________________
Comme tout ceux qui vivent des heures si sombres mais ce n'est pas à eux de décider, tout ce que vous avez à décider, c'est quoi faire du temps qui vous est imparti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mecross
Fantôme
Fantôme
avatar

Age : 20
Messages : 570
Date d'inscription : 21/12/2010

MessageSujet: Re: Le seigneur des anneaux   Mer 29 Déc - 12:13

C'est plus un résumé ça c'est un roman!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Watch
Pianiste
Pianiste
avatar

Age : 23
Messages : 606
Date d'inscription : 25/10/2010
Localisation : in my dream

MessageSujet: Re: Le seigneur des anneaux   Mer 29 Déc - 12:36

Sora : tu a jamais lu du tolkien ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benku
Modérateur
Modérateur
avatar

Age : 24
Messages : 1706
Date d'inscription : 01/08/2010
Localisation : Arras, Calais

MessageSujet: Re: Le seigneur des anneaux   Mer 29 Déc - 14:03

Sora: Il a beaucoup de choses à dire.

_______________________________
Comme tout ceux qui vivent des heures si sombres mais ce n'est pas à eux de décider, tout ce que vous avez à décider, c'est quoi faire du temps qui vous est imparti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nanit
Sorcière
Sorcière
avatar

Age : 46
Messages : 445
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : Juste au dessus de toi, fais gaffe !

MessageSujet: Re: Le seigneur des anneaux   Ven 31 Déc - 3:01

Alors là, tu devrais être "copain" avec mon mari, on a les livres, les dvd aussi bien-sûr, c'est vrai que pour un néophyte, ce n'est pas facile à lire (je parle des livres).

Mais j'avoue qu'on est pas aussi passionné que toi. Bravo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benku
Modérateur
Modérateur
avatar

Age : 24
Messages : 1706
Date d'inscription : 01/08/2010
Localisation : Arras, Calais

MessageSujet: Re: Le seigneur des anneaux   Ven 31 Déc - 7:47

Merci.
Perso je trouve les livres normal à lire.
Le silmarillion est pire ( ou pas ).

_______________________________
Comme tout ceux qui vivent des heures si sombres mais ce n'est pas à eux de décider, tout ce que vous avez à décider, c'est quoi faire du temps qui vous est imparti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mecross
Fantôme
Fantôme
avatar

Age : 20
Messages : 570
Date d'inscription : 21/12/2010

MessageSujet: Re: Le seigneur des anneaux   Ven 31 Déc - 9:31

Moi ça dépend trop du livre, par exemple moi je suis en vacances scolaire et j'ai un livre a lire, mes vacances terminent après demain et j'ai pas commencé à le lire parce que j'ai pas envie (vu la tête du livre ça donne pas envie du tout).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nanit
Sorcière
Sorcière
avatar

Age : 46
Messages : 445
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : Juste au dessus de toi, fais gaffe !

MessageSujet: Re: Le seigneur des anneaux   Sam 1 Jan - 4:50

Citation :
Perso je trouve les livres normal à lire

Evidement, parce-que tu es un passionné et que tu as accroché tout de suite, mais je t'avoue que moi au début je perdais le fil (je lis principalement la nuit mais ce n'était pas que la fatigue je pense) et j'étais obligée de revenir en arrière pour comprendre, une vraie nunuche. Une fois l'histoire établit, on s'y met plus facilement.

Citation :
j'ai un livre a lire
Sora, lâche un peu ton ordi et vas lire tout de suite ou tu seras puni... par moi !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benku
Modérateur
Modérateur
avatar

Age : 24
Messages : 1706
Date d'inscription : 01/08/2010
Localisation : Arras, Calais

MessageSujet: Re: Le seigneur des anneaux   Dim 2 Jan - 13:56

Disons que pendant la première partie ( Livre I ).
Il a beaucoup de choses.
Certaines sont un peu longues.
Comme le passages de la vieille, la rencontre de tom bombadil, etc ...
A partir du livre II, la vrai aventure commence !

_______________________________
Comme tout ceux qui vivent des heures si sombres mais ce n'est pas à eux de décider, tout ce que vous avez à décider, c'est quoi faire du temps qui vous est imparti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Watch
Pianiste
Pianiste
avatar

Age : 23
Messages : 606
Date d'inscription : 25/10/2010
Localisation : in my dream

MessageSujet: Re: Le seigneur des anneaux   Dim 2 Jan - 17:54

Benku : il fai s'aapter au style Tolkien , mais quand tu y est , c'est partuciliérement bon , précit et magique ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aenki
Modérateur
Modérateur
avatar

Gif animé :
Age : 20
Messages : 2824
Date d'inscription : 11/05/2010
Localisation : LOCALI A SION.

MessageSujet: Re: Le seigneur des anneaux   Jeu 6 Jan - 18:39

Joli les épisodes supprimés de la version courtes. J'en avais deja vus je crois :)

_______________________________
MM a exactement 2664 jours. C'est fou, ça !
Magi > 'Msn c'est de la merde, je suis sur ebuddy

Ah que coucou Invité !

ZT <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benku
Modérateur
Modérateur
avatar

Age : 24
Messages : 1706
Date d'inscription : 01/08/2010
Localisation : Arras, Calais

MessageSujet: Re: Le seigneur des anneaux   Jeu 6 Jan - 19:04

Voila des scènes des version longues.
Il en manque ( sachant que le total des scénes ajoutés est de 20h01 ).

_______________________________
Comme tout ceux qui vivent des heures si sombres mais ce n'est pas à eux de décider, tout ce que vous avez à décider, c'est quoi faire du temps qui vous est imparti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magicalichigo
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Gif animé : Chrome Powaaa
Age : 23
Messages : 2999
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : Dans tes bras ♥

MessageSujet: Re: Le seigneur des anneaux   Jeu 6 Jan - 19:33

Ah oui ca en fait quand même beaucoup :hihi:

_______________________________
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magicalichigo.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le seigneur des anneaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le seigneur des anneaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Seigneur des Anneaux à grande échelle
» Le Seigneur des Anneaux (kinder)
» Le Seigneur des anneaux
» Seigneur des Anneaux< Mumakil du Harad
» Faux raccord dans le seigneur des anneaux !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic-Mangas :: La forêt des écrits :: Le vieil arbre-
Sauter vers: