PortailAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Critique] Baccano!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hyler
Apprenti
Apprenti
avatar

Age : 21
Messages : 84
Date d'inscription : 19/10/2011
Localisation : Pas assez loin de tout.

MessageSujet: [Critique] Baccano!   Lun 19 Mar - 19:43

Messieurs, mesdames, bien le bonsoir.
Après avoir décidé tout seul, comme un grand de stopper les sondages, j'ai établi encore une fois, une liste d'animes, seul.
Mais étant donné qu'il faut toujours laisser un minimum de suspense, je vais garder ces animes pour moi.
Enfin bref, passons.

Spoiler:
 

BACCANO!

Pitch L'année 1711 : un groupe d'alchemistes viennent de faire un pacte avec le démon pour obtenir l'émixir d'immortalité.

En 1930,
Barnes découvre la formule de l'élixir mais fût exécuté par Szilard Quates. Les événements ne s'arrêtent pas puisque plusieurs personnes vont se trouver liées à cette affaire comme Firo,membre d'une famille de la Mafia, Isaac et Miria, un couple de voleurs ;
les frères Gandor et Dallas Genoard.

L'année 1931 : on se retrouve à bord du train transcontinental Flying Pussyfoot, avec le couple Isaac et Miria, quelques immortels ainsi que le fameux Rail Tracer, le célèbre fantôme réputé par ses carnages sanglants, sans oublier quelques bandits pour semer le chaos dans le train.



INFORMATIONS

Spoiler:
 

PERSONNAGES
Spoiler:
 





Mesdames et Messieurs, voici Ladd Russo.



IT'S COOL.

Niveau réalisationgraphique, c'est le studio Brain Base qui s'en occupe.
On a donc affaire à des graphismes très jolis et soignés qui retranscrivent parfaitement emprisonnement de la série :
Les années 30 du XXème siècle.

Le chara design est pour le moins excellent (Firo, Luck, Ladd ou encore le Rail Tracer ou vraiment la classe), et
les rares combats sont plutôt bien réalisés, et les effusions de sang réalistes
Y a donc rien à redire de ce coté-là

Au final : Des graphismes répondants bien à l'environnement et l'ambiance de la série, un chara-design vraiment bon. 17/20



Le duo de voleurs le plus déjanté qui soit. En plus, on les retrouve quasiment partout ces deux idiots.



Firo et Ennis avec leurs potes mafieux.

LET'S JAZZ

Niveau réalisationsonore, on a le droit à un très bon opening vraiment jazz, sans
paroles, nous présentant tous les personnages de l'anime.
L'ending, quand à lui, est beaucoup plus calme et triste, mais plutôt bon aussi.
Niveau OST, c'est quasiment le must.
Signées par Makoto Yoshimori (Koi Kaze, Durarara!!, etc..), les musiques, très jazzy, correspondent plus que parfaitement à l'ambiance de l'anime. Monsieur Yoshimori a donc fait un travail quasi-parfait, avec ses musiques correspondant à tous types de situations.
En voici quelques unes :
-Nagai Nagai
-Akarenga no Meikyuu
-Abikyoukan no kurruta Butai
-Rojiura no Hosoku
-In the Speak Easy

Au final : Bon opening, bon ending, d'excellentes musiques correspondant plus que parfaitement avec l'anime. 18.5/20



Claire Stanfield, le psychopathe le plus cool de l'univers.



Firo Prochainezo. Un personnage qui a la classe. Dommage qu'on ne le voie pas souvent.


UN BORDEL SANS NOM

Le scénar' de Baccano!.
Oh mon dieu.
Un bordel pas possible.
Tout le long des 13 épisodes, on alterne sans cesse entre 4 périodes :

-1711, l'année où le pacte avec le démon a été réalisé.
-1930, l'année où une bonne partie des protagonistes principaux se rencontrent, et aussi où ils obtiennent l'immortalité.
-1931, l'année où l'incident du Flying Pussyfoot a lieu.
-1932, l'année ou une affaire liée aux Genoard a lieu.

Le nombre énorme de personnages n'aidant pas à la compréhension de la série, au contraire, tout est bordélique.
Mais, au fil des épisodes, les 3 intrigues évoluent pour au final se lier en une seule, ce qui donne un résultat vraiment très convaincant, le tout saupoudré de personnages attachants et charismatiques.
A noter qu'il existe 3 OAV supplémentaires, qui racontent ce que font Jacuzzi, Niche, Chane et le Rail Tracer après l'affaire du Flying Pussyfoot.

Au final : Une intrigue plutôt bien foutue, tournant autour de la mafia et de l'immortalité et des personnages vraiment cools. 18/20


Un Ladd qui se prépare à attaquer


Nos deux cambrioleurs préférés en pleine fuite.

BACCANO!

Au final, Baccano! est surement le meilleur anime de 2007, avec une intrigue bordélique mais bien ficelée, des personnages charismatiques, des bons graphismes et des excellentes musiques. A noter qu'il faut pas regarder si vous aimez le gore, car certaines scènes de torture sont à déconseiller aux enfants ou aux âmes sensibles

18/20


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZThinker
ModoCb
ModoCb
avatar

Age : 23
Messages : 295
Date d'inscription : 26/12/2010

MessageSujet: Re: [Critique] Baccano!   Ven 23 Mar - 19:15

Il faut que je pense à finir Baccano. J'ai eu du mal à le voir à cause des bugs intempestifs sur Dailymotion auparavant.

Et ceci dit, ça voudra dire que je devrais aussi faire la critique de Durarara!!

Très bonne critique ceci dit, bien mérité pour un anime de qualité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Critique] Baccano!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Harmut, Rosa] Accelération, une critique sociale du temps
» Critique pour "Mystères et Mauvais Genres" Collectif *
» #1 - Critique "Los Bastardos"
» Baccano
» photo critique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic-Mangas :: La plaine des mangas :: Les hautes herbes-
Sauter vers: